Tel. +41 22 705 11 60

Choriocentèse (biopsie de trophoblaste)

La choriocentèse (appelée également biopsie de trophoblaste ou prélèvement de villosités choriales) consiste à prélever un fragment de placenta. Ce prélèvement permet l’étude de la carte chromosomique (par exemple pour rechercher une trisomie 21) et/ou de l’ADN de votre bébé (pour voir si il y a une maladie génétique). En effet, les chromosomes présents dans les cellules du placenta sont les mêmes que celles de votre bébé. Ce test se pratique entre la 11ème et la 14ème semaine d’aménorrhée.

La choriocentèse peut être réalisée par voie transcervicale ou par voie abdominale.

  • Par voie abdominale, une anesthésie locale est réalisée puis un cathéter (tube) fin est introduit sous contrôle échographique en passant au travers de votre ventre. L’aspiration délicate des villosités est alors effectuée. La procédure dure 2 à 3 minutes. Elle s’effectue vessie vide.
  • Par voie vaginale, vous serez installée de la même manière que pour un examen gynécologique et le prélèvement s’effectue à l’aide d’un cathéter fin introduit sous contrôle échographique dans le col de l’utérus. Elle s’effectue vessie pleine.

A la fin de l’examen nous contrôlons l’acitivité cardiaque de votre bébé. Vous pouvez ressentir dans les jours suivant la choriocentèse des douleurs abdominales comparables aux douleurs de règles. Il peut être utile de prendre du paracétamol (sauf en cas d’allergie) pour diminuer ces douleurs. La choriocentèse comporte un risque de fausse-couche identique à celui de l’amniocentèse, à savoir environ 1%. Si vous deviez faire une fausse-couche, la plupart du temps elle a lieu dans les 5 jours suivant l’examen. Vous devez impérativement consulter votre médecin en cas de douleurs abdominales, de saignements ou de température. Nous vous recommandons une journée de repos après la choriocentèse.

Les résultats de la choriocentèse vous seront communiqués par votre médecin 3 ou 4 jours après l’examen. De rares anomalies peuvent être détectées au bout de 2 semaines.

Avantage : par rapport à l’amniocentèse, elle peut être réalisée plus tôt, dès la 11ème semaine d’aménorrhée.

Désavantage : il existe un risque (environ 1%) de devoir faire un autre prélèvement si l’interprétation du résultat n’est pas possible.

La choriocentèse est seulement remboursée si elle est effectuée après 35 ans ou si les tests de dépistage du 1er et du 2ème trimestres sont anormaux ou à la recherche d’une anomalie génétique.

Ce test n’est en aucun cas obligatoire. Il s’agit d’un choix personnel que vous ferez après avoir reçu toutes les informations de notre part et de votre médecin. Votre médecin ou un membre de notre équipe vous fera signer une demande de consentement au prélèvement.

Documents à imprimer